À propos

Nébuleuse est une compagnie de création multidisciplinaire regroupant les visions complémentaires d’un vidéaste, d’un compositeur et d’une artiste en danse contemporaine. La convergence de leur démarche suscite un contenu artistique étoffé et cible la corrélation entre les différents médiums d’une même création.

Ensemble, ils questionnent leur discipline respective dans leur mode de représentation et cherchent de nouvelles alternatives pour exprimer ce qu’ils considèrent indicible. Ils s’accordent sur leurs perceptions très instinctives des besoins d’une œuvre en termes de rythme et de corps et contournent ainsi les propositions polies et sages.

Cette audace dont ils font preuve dans leurs choix artistiques volontairement parfois confrontant ou inconfortables engendre des œuvres qui interpellent son public dans une optique expérientielle.

Rosie Contant

rosie@nebuleu.se

Grande amoureuse du mouvement, Rosie Contant termine en 2011 sa formation à l’École de danse contemporaine de Montréal riche de sa collaboration avec plus d’une dizaine de chorégraphes bien établis sur la scène montréalaise et internationale. Elle puise une inspiration sans équivoque dans la complexité de la conscience humaine et dans le mouvement d’usure intérieure perpétuelle. La sensation et l’improvisation sont des incontournables moteurs de sa créativité dans toutes les sphères de sa vie.

À titre d’interprète, elle partage les univers des jeunes chorégraphes Audrey Rochette (2010) et Élise Bergeron (2010, 2011), Marie-Eve Lafontaine (2012), ainsi que ceux de Lucie Grégoire (Quartier danse), de l’artiste visuel Pierre Gallais (CIRCA) et du collectif Cassiopée Danse.  Depuis 2012, elle travaille pour le support de la relève ainsi qu’en médiation culturelle dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve, en mettant sur pied une programmation et des résidences artistiques au café bistro L’aRRêt dE bUS. Elle assume aussi le rôle d’assistante à la direction artistique pour le projet multidisciplinaire Espace Temps en résidence à la Satosphère. Avec Nébuleuse, les créations Abîmes et La Vitrière, ont été reçues en résidence à CIRCA, au Studio Lucie Grégoire, ainsi qu’au Studio 303 pour l’été 2012.

Gabriel Ledoux

gaube@nebuleu.se

À la suite d’études en guitare classique auprès d’Alvaro Pierri, Gabriel Ledoux quitte l’interprétation pour se consacrer entièrement à la composition. En 2008, il débute un baccalauréat en composition électroacoustique où il étudie auprès de Martin Bédard, Georges Forget et Robert Normandeau. Il entamera ensuite des études en composition instrumentale au conservatoire de musique de Montréal dans la classe de Serge Provost où il est présentement étudiant au concours de composition.

Sa musique s’inspire en grande partie de la spiritualité taoïste et des arts visuels du XXe siècle. Au cours de ses études, il a développé plusieurs techniques d’écritures personnelles telles que l’analyse de battements fréquentiels et de notes résultantes (Plus tard se souviendra de nous), la génération de processus algorithmiques (La réclusion de Jeanne Le Ber) et l’utilisation de prises de son de voix (L’unique dans le paysage uniforme).

Intéressé à toutes les formes d’art, il compose régulièrement pour la danse contemporaine. En 2012, il co-fonde, avec Rosie Contant et Roby Provost la compagnie Nébuleuse.

Roby Provost

lerabot@nebuleu.se

Dès son jeune âge, Roby commence à utiliser la caméra de ses parents pour filmer ses amis, soit en skateboard ou pour le plaisir. C’est ainsi qu’il développe un intérêt particulier pour la caméra et qu’il explore le montage de façon rudimentaire. Durant les dernières années, Roby Provost Blanchard a réalisé plusieurs vidéoclips, couvert de nombreux évènements et a offert un support créatif et matériel à plusieurs productions indépendantes. Il est aussi caméraman pour la plus grande compagnie de snowskate au Canada; Ambition Snowskates et fait partie d’un collectif vidéo nommé l’Essai.

Sur le plan créatif, Roby met de l’avant un cinéma axé sur le souvenir. Il délaisse l’aspect rationnel des évènements pour ainsi permettre à l’auditeur de se laisser imprégner par des images référant à sa nostalgie et ses impressions premières. Il expérimente différents styles de montage avec Simon Chiasson Greffard lors de l’essai#2, exercice de reconstruction d’un film originalement incomplet, puis l’essai#3 (Cinématèque Québécoise), court-métrage sur l’utilisation même de la vidéo. Il s’intéresse ensuite à la danse lorsqu’il réalise plusieurs extraits pour Atypique – le collectif, dont Mes osselets en étaient saturés et Formation réduite et modifiée et plus récemment une vidéo danse de Rond-Point (danses buissonnières, classe 2012), création de Rosie Contant et Fred Wiper.